Banner [VMS] – Objet : Benelli– 728x90px – SDZ
Accueil / Actualité Dialna / 2017 : Ce qui change ou évolue pour les scootéristes algériens !

2017 : Ce qui change ou évolue pour les scootéristes algériens !

Nouvelle Année 2017

Quels changements ou évolutions en 2017 pour les scootéristes algériens ?

L’année civile 2017 vient à peine de débuter et nous profitons avec cette publication pour renouveler à nos lecteurs nos meilleurs vœux de santé et de prospérité en cette nouvelle année !

Banner [VMS] – Objet : Générique – 300×250 – SDZ

Nous avons réfléchi sur ce sujet et nous dénombrons pas moins de 8 thèmes importants qui concernent les conducteurs de scooters avec des bonnes nouvelles et des moins bonnes.

Pour résumer cette année 2017 qui débute, nous pourrons dire quelle sera sous le signe de la réglementation et de la production nationale.

En effet, avec 2016, nous avons pu constater qu’à présent, la totalité des acteurs du secteur proposent des 2 roues de 125 cm3 et + avec cartes d’immatriculation. Ce qui est très bien pour les usagers de scooters.

Nous avons aussi tous constaté les hausses de prix du à la parité dinars/dollars, du aussi à une offre plus restreinte et à la spéculation d’une partie du circuit de distribution.

Une des réponses face à l’envolée des prix sera la production locale. D’une part parce que les modèles assemblés font souvent partie d’une offre « entrée de gamme » donc avec des tarifs dits économiques et qu‘une concurrence entre opérateurs commence à se mettre en place.

Même les modèles importés, face à une offre plus large, devront tenir des prix de vente contenus pour réduire l’écart face aux modèles locaux.

Abordons ensemble les thèmes qui concernent les usagers de scooters et de motos de petites cylindrées et commençons par ce qui ne fait pas plaisir :

Prix des carburants en Algérie : flambée des prix pour 2016 !Augmentation des prix des carburants

Que vous utilisiez du «Sans Plomb» ou du «Super», le plein de votre scooter qui fait en moyenne 6 litres vous coûtera 212 dinars. Quel que soit le carburant choisi, c’est une augmentation de près de 10 à 15 % du litre par rapport à l’année 2016.

Cela va en fin de mois alourdir votre budget déplacement (retrouvez tous les prix des carburants 2017). Donc, un petit conseil, ménagez votre monture, vérifiez régulièrement la pression de vos pneus et organisez d’une façon optimale vos itinéraires de déplacements qu’ils soient professionnels ou personnels.

ScootersAugmentation des prix des véhicules 2 roues

En 2016, une forte augmentation des scooters a été opéré. Elle a été de l’ordre de 15 à 40% selon les modèles et marques de véhicules. Ce phénomène a été aussi accentué par la spéculation et le non respect des tarifs par certains revendeurs.

A ce titre, comme pour l’automobile, on a pu constater que sur le marché de l’occasion, certains scooters avec 6 à 12 mois d’immatriculation et 6.000 km parcourus se vendaient au même prix, voir plus cher que les modèles neufs sortis de chez le concessionnaire.

A titre d’exemple, un scooter beaucoup vendu chez nous comme le SYM Fiddle 2 125 est passé de 146.000 dinars en 2014 à 200.000 dinars en fin d’année 2016.

Le permis de conduire moto A1 et A2

Permis de conduire « Scooters & Motos »

De plus en plus d’utilisateurs de deux roues et face aux contrôles de la Police, bons nombres d’entre nous se sont rendu compte que pour conduire un scooter 125 cm3, il fallait un permis A2 et qu’utiliser le permis auto « B » n’est plus si évident vu l’ambiguïté sur les textes de lois qui concernent le sujet.

Alors, que faut-il faire ? Il faut donc passer son permis de conduire A2. Vous pourrez opter pour ce permis à des tarifs qui vont de 14.000 à 25.000 DZD. Les prix ont un peu augmenté chez certaines auto-écoles suite à la forte demande.

Certes, de nombreuses moto-écoles proposent encore des formations « sans motocycle » mais en cherchant bien … on peut tomber sur des professionnels qui font bien leur travail. Nous n’avons pas encore de liste de moto-écoles ce qui serait très utile. Lien utile : Tout savoir sur le permis moto A1 et A2.

Votre scooter, avec ou sans immatriculation ?Carte d’immatriculation

C’est une bonne nouvelle car tout concessionnaire, en 2017, vous délivrera une carte jaune lors de la livraison de votre scooter. A notre connaissance, plus aucune marque ne propose de 2 roues avec « reçu » et sans plaque d’immatriculation. De toute manière, le consommateur avisé ne veux plus de scooters sans « carte grise ».

Il est vrai qu’aucune solution concrète n’a été trouvé par les autorités pour ceux qui circulaient avec un «Reçu». Cela est à déplorer et nous espérons qu’une issue verra le jour ceci afin de ne pas pénaliser les usagers concernés et à relancer un marché de l’occasion dans de bonnes conditions.

N’oublions pas que c’est près de 700.000 deux roues qui circulent dans notre pays (*) sans aucun dispositif de reconnaissance (plaques d’immatriculation ou autres) (*) Source : Horizons

Bien choisir son scooter ! C'est important ...« Scooters & Motos » – Made in Algeria !

Nous vous l’avions garanti en 2016 …. « Vous aurez le choix d’acheter des scooters « assemblés, montés, fabriqués » en Algérie » car les importations ont été fortement limitées en cette année avec la mise en place des licences d’importation et le nouveau cahier des charges.

Il faut avouer qu’au début une forme de réticence se faisait sentir sur les modèles « Made in Algeria ». Aujourd’hui le doute est quasi dissipé et les usagers à la recherche d’un scooter disponible et à prix compétitif,  n’hésitent plus à opter pour les produits assemblés localement comme ceux de AS Motors ou VMS Industrie.

Il faut savoir que c’est près d’une quinzaine de dossiers qui se trouvent sur le bureau du Ministère de l’Industrie. Même si les projets tardent à se concrétiser, il y a de quoi faire avec les nouvelles installations, les lancements, les extensions, etc …

Donc en 2017, il y aura encore plus de choix avec des noms comme AS Motors (BBA), Keeway (Alger), Lifan (Dar el Beïda), OMG Scooters (Alger), Peugeot Scooters (Sétif), Sym Algérie (Sétif), VMS Industrie (Béjaïa) et bien d’autres dont les annonces ne sont pas encore officielles.

CNEP Banque : "Crédit Confort" pour cycle et tricycle à moteurCrédit : acheter son scooter en plusieurs fois, c’est possible !

On peut depuis l’année dernière acquérir un scooter avec un crédit à la consommation sous réserve que le produit soit « fabriqué en Algérie ». La nouvelle loi n’a pas imposé de seuil de taux d’intégration, ce qui est une bonne nouvelle pour le secteur du 2 roues.

Ce nouveau dispositif a pris sa vitesse de croisière avec l’implication des organismes financiers et des concessionnaires de motocycles. Notamment, la Société Générale qui a signé des conventions avec AS Motors ou VMS Industrie.

D’autres organismes d’état comme la CNEP incite les consommateurs au crédit lié à l’acquisition d’un scooter. Sans compter aussi, les demandes des consommateurs qui ne cessent de croître. A noter, que beaucoup d’entre-eux souhaitent une solution « sans intérêts » ce qui se comprend. Nous pensons que bientôt des banques spécialisées proposeront ce service.

Assurance scooter : la CIAR renforce ses critères d'adhésionAssurance Scooter / Moto : une offre plus complète et mieux adaptée …

Nous sommes encore loin d’un marché uniformisé et d’une offre concurrentielle mais ces derniers temps, certaines compagnies d’assurances prennent mieux en compte les besoins des motocyclistes et font des efforts sur les garanties proposées ainsi que sur leur communication.

C’est à l’image de la CIAR qui a récemment revu ses critères d’adhésion pour les usagers de deux roues en imposant en plus de la « R.C », une protection individuelle pour le conducteur.

Meilleur exemple encore, avec GAM Assurances, qui a lancé lors du dernier salon d’Oran, le nouveau pack « Multirisque Moto ». (Découvrez notre publication à ce sujet).

Il reste fort à faire mais avec ces nouvelles initiatives, nous sortons là d’une période où le consommateur à 2 roues n’avait aucune considération. 2017 sera bien mieux encore dans ce domaine …

Un scooter à crédit ? et pourquoi pas ...Protection et sécurité des usagers à 2 roues

Proposées par les concessionnaires eux-mêmes ou par des spécialistes, on note la propagation des offres liées aux équipements certifiés et homologués. Gage de sécurité pour les usagers qui sont de plus en plus conscients de la nécessite à avoir un casque, des gants, voir une veste avec protection ; les équipements avec protections deviennent « obligatoire » si on veut être raisonnable et responsable.

Cela est très positif et pour bien faire, l’offre devrait s’élargir avec des gammes de prix plus accessibles sans tomber forcément dans le bas de gamme ou la contrefaçon.

Un point qui concerne l’état de certaines de nos routes qui peuvent être de vrais « casse-gueule » pour les scootéristes ou motards et qui demanderaient une attention particulière de la part des services concernés.

Le dernier point dans le domaine de la sécurité est celui lié au partage de la route entre motocyclistes et automobilistes. Certes, il y a du mieux mais il faut tous continuer à entretenir de façon courtoise les relations entre ces deux catégories d’usagers sans oublier bien entendu nos amis « piétons ».

Pour conclure, l’année 2017 sera pour les scootéristes algériens, la confirmation d’un début de cycle où les droits du consommateur seront garantis par une offre plus large et une concurrence des professionnels.

Les usagers quant à eux doivent se conformer aux règles en matière de conduite, de bon comportement,  de réglementation, de sécurité et de protection de leur personne.

Voici donc, un sujet à suivre …
Alors, on se dit à « dans une année … pour faire le bilan » !

Crédit photos : SCOOTER-DZ | Fotolia

A propos de : Mehdi S.

Rédacteur spécialisé 2 roues, je vous propose régulièrement des publications sur l'actualité du Scooter, de la Moto et du Quad en Algérie ! Mon objectif : vous apporter l'information la plus pertinente sur ces sujets. Merci de suivre nos sites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *