Entretien avec Mr KHABABA Walid, Directeur Général de AS Motors

Entretien avec Mr KHABABA Walid, Directeur Général de AS MotorsEntretien de Monsieur KHABABA Walid, Directeur Général et Propriétaire de AS Motors (Bordj Bou Arreridj).

Scooter-dz.com : Lancé en 2010, AS Motors était surtout spécialisé dans les véhicules pour personnes à mobilité réduite. Comment se fait-il que vous ayez réorienté votre activité vers le scooter urbain ?

Walid Khababa : Au lancement de la production début 2011, le marché algérien souffrait d’une grande déstructuration commerciale et réglementaire  dans le domaine des 2 roues inondé par de l’informel où ni le consommateur ni l’industriel n’ont été protégés. C’est ainsi que nous avons  réorienté notre activité vers un secteur de niche.

Aujourd’hui avec la baisse des importations et la nouvelle réglementation liée à l’activité, les données changent et évoluent et c’est pour cette raison que AS Motors évolue aussi vers une offre de « scooters et motos » pour particuliers et entreprises.

Scooter-dz.com : Depuis 2015, votre usine s’est lancé un nouveau challenge, comment se passe les premiers mois de ce lancement de gamme ?

Walid Khababa : Préparé depuis le mois d’aout 2015, ce nouveau lancement a démarré en mars avec la formation de notre personnel par des formateurs spécialisés ainsi qu’un investissement important sur de jeunes employés provenant du CFPA, de l’université, etc … Nous accordons beaucoup d’importance à la formation de notre personnel. De plus, nous avons investie sur ERPCRM un logiciel interne qui nous permet d’optimiser la chaine de production et notamment l’aspect administratif avec la gestion automatisée des cartes d’immatriculations.

Commercialement, nous sommes satisfait du succès de notre gamme notamment avec le A9 mais nous n’allons pas nous arrêter là. Notre but est d’évoluer avec un objectif clair : satisfaire nos clients avec un véhicule sécurisé contrairement aux marques « exotiques » et livré avec des documents administratifs en règle. Enfin, il est bon de travailler entre algériens … que ce soit sur la chaine de montage ou avec le réseau des nos revendeurs.

Scooter-dz.com : Aujourd’hui, vous disposez de 3 modèles de scooters, quels sont vos objectifs en termes d’offre pour 2016 ?

Walid Khababa : Nous disposons d’une large gamme 2 roues (scooters et motos de petites et de moyennes cylindrées) mais il y a des choix à faire pour l’industrialisation des modèles en grande série. C’est pour cette raison et par souci de qualité, nous avons misé que sur 3 modèles (Matrix 125, A9 125, Lion 125) et nous allons rajouter 2 autres modèles d’ici la fin de cette année (Roma 125, H2 125).

Pour 2017, avec une maitrise suffisante de notre processus industriel, nous pourrons lancer toute notre gamme avec plus de 12 modèles et ce grâce à l’implication en interne de tous les maillons de la chaine.

Scooter-dz.com : Sur le bureau du Ministre de l’Industrie, il y a une vingtaine de dossier d’usine d’assemblage, selon vous, quelle sera la situation des deux roues en matière de concurrence ?

Walid Khababa : Dans ce secteur, il faudra beaucoup de savoir faire de technicité, de formation, une maitrise de la gestion de production (pièces détachées, stock, etc …) pour produire en Algérie. Si tous ces éléments sont réunis cela pourra être un gage de qualité et notamment avec ce nouveau cahier des charges (Avril 2016).

Là, nous pourrons avoir de belles réussites … comme Condor par exemple dans le domaine de l’électronique. Sous réserve qu’il y est une concurrence loyale, toutes ces usines de montage sont une bonne nouvelle pour notre marché et cela va contribuer à faire avancer le domaine. Par contre, rapidement, nous aurons une sélection naturelle des opérateurs qui va s’opérer car il faudra inclure rapidement un taux d’intégration et c’est là où la différence se fera.

Scooter-dz.com : Dernière question, quels sont les objectifs de AS Motors à court et moyen terme en matière de fabrication de deux roues ?

Walid Khababa : Nos objectifs à court et moyen terme sont :

Valider les acquis et savoir-faire en termes de production et augmenter cette dernière  pour satisfaire les besoins de  concitoyen, nous  envisageons l’export  et  nous avons  beaucoup de contact dans de sens.

Fournir des véhicules aux standards internationaux afin d’être à la pointe de notre marché local.

Lancer la phase  N°  2 à savoir production des composants et pièces de rechange, gage de  notre indépendance  vis avis des fournisseurs  étranger mais aussi  tenter de réduire les prix de vente

Malgré notre optimisme, la régulation qui se met en place dans ce domaine et une forte intention des pouvoirs publiques de promouvoir la fabrication locale, il y a encore des lacunes, notamment dans le fait ou il n’y a pas de limitation des importations de plus tous  les véhicules moins de 80cc n’ont pas de carte  grise et c’est encore des failles que certain voudront utiliser pour importer et écouler leur camelote ce qui risque de perturber le marché. L’avenir nous dira tout …

Propos recueillis par Mehdi S.
Crédit photo : D.R. / AS Motors

A propos de Mehdi S.

Rédacteur spécialisé 2 roues, je vous propose régulièrement des publications sur l'actualité du Scooter, de la Moto et du Quad en Algérie ! Mon objectif : vous apporter l'information la plus pertinente sur ces sujets. Merci de suivre nos sites !

A lire aussi :

Casques Jet rentrée 2020 : nos conseils pour faire le bon choix !

Casque Jet : nos conseils pour faire le bon choix !

Rentrée 2020 : Tous nos conseils « Casque Jet » pour choisir un équipement sécurisant, confortable et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.